Organigramme du terrain à la FNSEA

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La structure syndicale est souvent présentée sous la forme d’une pyramide dont la base, le socle est constitué par les adhérents;

A chaque niveau territorial la pyramide syndicale fait ressortir un représentant, ce qui sous entend qu’à chaque niveau de discussion les adhérents sont représentés;

La forme pyramidale évoque également l’idée de concentration des idées, réflexions, propositions qui nécessité inévitablement des consensus à chaque niveau de représentation;

 

Cliquer sur la photo pour agrandir


Cliquer sur la photo pour agrandir

Pour la structure départementale nous avons donc les adhérents  : la base, le socle.

Pour la représentation des adhérents, les statuts départementaux prévoient un premier échelon de représentation qui est le canton dans le quel les adhérents sont représentés par des administrateurs. Ce sont les administrateurs qui sont les relais des adhérents, leur rôle est de faire remonter les problématiques, les besoins et les attentes des adhérents. Ils sont également chargés de faire redescendre l’information sur le terrain auprès des adhérents, de les interpeler sur les sujets d’actualité et de les mobiliser en cas de besoin (réflexion, manifestions, rencontre…).

width="206" height="116" alt="Diapositive4.JPG"/> 

Cliquer sur la photo pour agrandir

 

Slide 4

Pour la représentation des adhérents, les statuts départementaux prévoient un premier échelon de représentation qui est le canton dans le quel les adhérents sont représentés par des administrateurs. Ce sont les administrateurs qui sont les relais des adhérents, leur rôle est de faire remonter les problématiques, les besoins et les attentes des adhérents. Ils sont également chargés de faire redescendre l’information sur le terrain auprès des adhérents, de les interpeler sur les sujets d’actualité et de les mobiliser en cas de besoin (réflexion, manifestions, rencontre…).

Les administrateurs élisent un président de canton.

Ses missions sont :

  • de veiller au rencontre et à l’échange entre les administrateurs et les adhérents.
  • de veiller aux adhésions sur son canton;
  • de dégager les attentes et les besoins de la majorité des adhérents;
  • d’animer la réflexion au niveau du Conseil d’Administration cantonal;
  • de trancher les problématiques locales qui sont de son ressort;
  • de veiller au consensus entre les administrateurs;
  • de veiller à la descente d’information;
  • de veiller au renouvellement des administrateurs;

Porte parole du canton son rôle est de représenter son canton au niveau de l’arrondissement, du conseil fédéral et de prendre position au niveau du conseil d’administration départemental au nom de son canton.

 

Slide 5

L’arrondissement est la courroie de transmission entre les cantons et le département. Il se compose pour l’arrondissement de Soissons des présidents et vice-présidents de canton, des responsables départementaux régionaux ou nationaux adhérents dans Réel Goulot d’étranglement, il présente différents intérêts :

  • Concertation des membres du bureau d’arrondissement sur les besoins et les attentes de leurs adhérents;
  • Mutualisation d’idée;
  • Traitement des problématiques territoriales ou transfert au département;
  • Réflexion sur des thématiques d’actualité ou participation à des réflexions départementales
  • Consensus entre les membres du bureau d’arrondissement pour dégager des arguments et des positions claires pour l’arrondissement;
  • Descente d’information, groupe de discussion;
  • Lobbying, rencontre et communication externe (état, élu, grand publique…);

La dynamique de l’arrondissement est basée sur l’engagement des membres du bureau d’arrondissement. Le président d’arrondissement est le porte parole du bureau. Son rôle est de faire remonter les attentes des adhérents de l’arrondissement, de défendre la position de l’arrondissement et de veiller à sa bonne dynamique.

 

Slide 6

Le bureau départemental se compose du président, du SG, des vice-présidents (les présidents d’arrondissement) et des responsables d’unité de réflexion. Son rôle de de proposer les orientations syndicales de l’USAA en lien avec les préoccupations et les attentes du terrain. Il se positionne également sur les problématiques d’animation en lien avec le conseil fédéral via le SG.

 

Slide 7

Le conseil fédéral est composé du Secrétaire Générale et de l’ensemble des présidents de canton. Son objectif est de faire état des méthodes, outils et dynamiques d’animation et de dégager des propositions d’améliorations.

 

Slide 8

Les propositions du bureau sont ensuite présentées au conseil d’administration pour validation.

 

Slide9

Des comités directeurs sont mises en place. Ils résultent d’un besoin de réflexion sur une thématique spécifique issue des demandes des adhérents, des cantons, de l’arrondissement, du conseil fédéral ou du bureau.

Leurs objectifs est de faire des propositions pour :

  • alimenter/éclairer les prises de position du bureau ou de Conseil d’administration
  • produire des outils de conseil, des services, des prestations, des supports de communication à destination du réseau

Ces comités sont composés d’un responsable et de membres du Conseil d’administration. Un administratif est désigné par Comité pour assurer l’animation et le suivi administratif.  Des commissions de travail peuvent également être convoqué pour est souple puisque ouverte à tous les adhérents ou administrateurs.

 

Slide10

Une activité continue de lobbying et de rencontres doit être mise en place au niveau local, territorial et départemental avec l’Etat (services et représentants) et avec les élus locaux (maires, conseillers généraux et députés).

 

Slide11

L’activité syndicale doit permettre de produire des outils qui permettent d’accompagner l’adhérent dans le fonctionnement et la gestion de son exploitation. Ces outils d’accompagnement sont : le conseil, les offres de formations, de services et prestations. Ils peuvent être proposé en direct à l’adhérent ou par le biais de son arrondissement.

 

Slide12

Une information ascendante et descendante est nécessaire entre la structure locale et les adhérents dans le but de recueillir les besoins et les attentes des adhérents en fonction de la conjoncture et des nouvelles règles qui s’imposent.

Le comité communication travaille à la mise en place d’outil permettant de faciliter ces échange d’information tant sur l’axe vertical (adhérents/département) que sur l’axe horizontal (entre les instances de propositions et de décisions).

 

Slide13

Des actions de communication peuvent également être mise en place en dehors du réseau syndical au niveau local, territorial ou départemental pour sensibiliser le grand public et les politiques.

 

Slide14

Face à la complexité du schéma de fonctionnement de la structure syndicale, on comprend facilement qu’une seul personne ne peut pas tout faire. Pour une structure dynamique et productive, il faut une implication et un partage des rôles et des taches. Si un échelon ne fonctionnement pas c’est le fonctionnement global de la structure qui en pâti ou la charge de travail qui retombe sur d’autres responsables (mais chacun a ces limites)

 

 

événements

  • {0} - {1}